Mercredi 12 mars

Nous quittons le campement pour un trek en deux parties. La première démarre ici, avec un Camel-kart et la joélette. Nous parcourons les zones agricoles. Cultures de tomates, de cacahuètes, de luzerne pour le bétail, ou encore de blé et de maïs. Ils produisent aussi beaucoup de ricin, et de tournesols ;

P1200644

L’huile de ricin sert essentiellement à l’apport nutritionnel des vaches et buffles. Elle a la propriété de favoriser la fermentation du lait et ensuite du fromage. Elle est aussi utilisée dans l’automobile. Elle sert à lubrifier, et de complément énergétique au gas-oil pour les véhicules. Voilà un bio-carburant » que nous ignorions.

Ce parcours sera aussi l’occasion de faire des rencontres dans les villages que nous traversons. Ce sont des villages très retirés des sentiers battus. En fait, Raghu et Jean-Georges, nos co-organisateurs de parcours, nous font savoir avec le Propriétaire du secteur, que nous sommes les premiers visiteurs du secteur. Jamais avant nous un touriste n’était passé par là. C’est un endroit totalement à l’écart des routes et circuits touristiques. Quel privilège de rencontrer ces gens d’une telle simplicité, de passer par les écoles. En nous voyant arriver avec la joélette et le Camel-kart, et tous les équipiers en tenu de sport, ils nous saluent comme si nous reçoivent et nous saluent avec étonnement et sourires  sans réserves.

DSC00329DSC01901

Après un transfert d’environ 2h00 en voitures, nous sommes reçus chez un notable de la région,  de Iyana. C’est sur ses terres que la deuxième partie du trek aura lieu. Le parcours démarre dans un petit village où le succès de l’équipe avec la joélette est énorme. Une bonne cinquantaine d’enfants surgissent de l’école, d’autres de nulle part ! Ils nous accompagnent avec joie et curiosité sur les deux premiers kilomètres. Un temps fort que personne d’entre nous ne pourra oublier.

Ce parcours riche en paysages à couper le souffle, des montagnes de roche, de granit avec des formes lisses et impressionnantes, finira de nuit, pour arriver au campement suivant vers 20h00.

Là, c’est la fête. Laurent a son anniversaire, et un mouton à la broche finit de cuire. L’accueil est bien préparé.

Un coup de chapeau à toute l’équipe du staff qui est entièrement dévouée, et veille au confort de tous depuis le début de notre périple.

P1210212DSC01907