Les ressources en énergie et en eau dans le Rajasthan.

L’énergie électrique au Rajasthan

Elle est produite à 70 % par les centrales hydrauliques, et le reste par des éoliennes essentiellement dans le désert du Tahr, ces installations sont plus récentes que l’hydraulique. Actuellement, des centrales photovoltaïques se développent aussi dans le pays.

DSC01988DSC02015

La fourniture est encore pas mal perturbée, principalement dans les campagnes retirées, où le réseau est plus coûteux, et les installations dispersées. Les temps de coupures y sont de 3 à 5 heures par jour.

Les coupures sont de plus en plus courtes dans les villes moyennes et occasionnelles dans des grandes villes comme Dehli.

La fourniture et la distribution sont exclusivement assurées par l’état, la compagnie d’Électricité étant unique au Rajasthan. Le prix de l’énergie varie selon les lieux et les usagers. Il est le plus élevé dans les grandes villes, plus cher pour les entreprises que pour les particuliers, et régresse selon les éloignements des habitants dans les zones les moins habitées, et agricoles. Les gens de petite condition et vivant sous un seuil de pauvreté, bénéficient du courant gratuit. Leurs usages sont limités à la lumière et au chargeur de téléphone par exemple.

L’eau au Rajasthan.

L’eau est essentiellement accumulée par les moussons. De nombreux lacs artificiels, naturels, et des barrages en secteurs agricoles permettent de produire cultiver les terres. Beaucoup de ces secteurs sont équipés de puits collectifs dans les villages.

Le niveau de vie au Rajasthan

Le salaire mensuel moyen est de 350 €. C’est par exemple le salaire d’un instituteur dans les écoles publiques. Les agriculteurs ayant des revenus nettement plus bas, reçoivent aussi du blé (25kg/mois), du maïs, du millet, du riz.

 

Le trek du jour.

Un itinéraire magnifique près d’un lac, chaleur et poussière, un équipier égaré pendant plus d’une heure, et un palmarès de 4 crevaisons de joélette en 24 heures ! Les épines d’acacias ne pardonnent pas…

DSC01974